Le droit à l’image en entreprise

Lorsque vous dirigez une société, la connaissance du droit à l’image en entreprise de vos salariés est essentielle, surtout lors de shooting corporate à des fins de communication. Le droit à l’image est l’un de ces droits cruciaux qui régissent la diffusion de l’image de vos employés, et il requiert leur autorisation préalable.

Dans cet article, nous allons explorer le droit à l’image en entreprise, en mettant l’accent sur son importance, ses applications concrètes, et les étapes essentielles pour garantir la conformité avec cette règlementation.

Agence de photographie rétines - realisation-de-video-corporate-shooting-camera-entreprise

Qu’est-ce que le droit à l’image en entreprise?

Le droit à l’image et le droit à l’image en entreprise sont un seul est même concept. C’est une composante du droit au respect de la vie privée, comme affirmé dans l’article 9 du code civil : « Chacun a droit au respect de sa vie privée. » Il s’agit d’un droit fondamental largement reconnu, soutenu par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Trois droits découlent du droit au respect de la vie privée :
    • le droit à l’image ;
    • le secret professionnel et médical ;
    • la protection de l’intimité et du domicile.

Le droit à l’image permet à toute personne de décider si elle autorise ou refuse la reproduction ou la diffusion publique de son image. Le droit à l’image en entreprise des employés est la même chose : le statut de salarié ne prive pas les individus de leur droit essentiel au respect de leur vie privée, y compris leur droit à l’image.

Par conséquent, un employeur ne peut pas utiliser l’image de ses collaborateurs, que ce soit pour la capture d’images ou leur diffusion, sans avoir obtenu leur consentement préalable. Nous examinerons en détail plus loin ce concept de consentement.

En pratique, ce droit à l’image est en vigueur lorsque deux conditions spécifiques sont remplies :

    1. L’image est capturée dans un lieu privé ou bien il se trouve dans un lieu public où l’employé est isolé et identifiable. Ainsi un groupe dans un endroit public peut être photographié sans leur autorisation et ce n’est pas une atteinte à la vie privée.
    2. L’employé est reconnaissable. Cette reconnaissance peut se faire à travers son visage, même s’il ne regarde pas l’objectif, mais aussi par le biais d’un signe distinctif, tel qu’un tatouage, ou encore par le décor environnant lors de la prise de vue.

C’est pourquoi, en cas de shooting marque employeur, il est très important de faire le tour de cette question lors du recrutement des salariés pour ce projet.

Agence de photographie rétines - realisation-de-video-corporate-shooting-camera-entreprise2

En quoi cela concerne-t-il l’entreprise?

Diffusion d’Informations Internes au Sein de l’Entreprise

Au sein des entreprises, la communication interne est un maillon essentiel de la gestion des ressources humaines. Cela peut inclure la création d’organigrammes, de trombinoscopes, ou encore la mise à jour de l’intranet de la société.

Pourtant, avant de procéder à la capture et à la diffusion de ces informations, il est crucial de s’assurer d’avoir obtenu le consentement préalable des employés concernés. Cette étape est primordiale pour respecter leur droit à l’image et pour éviter de futurs désagréments juridiques.

Utilisation à des Fins Publicitaires ou Commerciales

Les entreprises ont souvent besoin d’utiliser l’image de leurs salariés à des fins publicitaires ou commerciales. Cela peut se traduire par l’intégration de photos ou de vidéos de ces employés sur le site internet de l’entreprise, dans des publicités ou des plaquettes promotionnelles, ou encore pour des campagnes de recrutement.

Cependant, il est impératif que l’entreprise obtienne le consentement explicite des salariés pour une telle utilisation. Le non-respect de cette règle équivaut à une faute et expose l’entreprise à des réclamations en dommages et intérêts de la part des employés concernés. Les montants de ces réclamations sont généralement déterminés au cas par cas, en fonction des impacts que la diffusion des images peut avoir sur la vie personnelle ou professionnelle des collaborateurs.

Agence de photographie rétines - droit-a-limage-en-entreprise2

Recueillir le consentement à l’écrit

Le respect du droit à l’image en entreprise est essentiel, notamment lorsqu’il s’agit d’utiliser les images de vos salariés sur votre site internet ou dans d’autres supports de communication. Pour ce faire, il est impératif d’obtenir le consentement préalable des employés, sous forme d’une autorisation écrite. Cette autorisation doit être détaillée et inclure les informations suivantes :

    1. L’identité de la personne dont l’image sera utilisée.
    2. L’identité de la personne ou de l’entreprise qui utilisera l’image.
    3. Le moment précis de la captation, de la diffusion ou de la reproduction de l’image.
    4. Les supports de communication sur lesquels la personne autorise la diffusion de son image.

Le simple accord oral d’un collaborateur pour être photographié ou filmé ne suffit pas. Pour éviter toute ambigüité et prévenir d’éventuels litiges, il est fortement recommandé que le salarié donne son consentement par écrit. Ce consentement peut être inclus dans le contrat de travail, un avenant au contrat, ou être formalisé à travers un formulaire d’autorisation de droit à l’image spécifique.

Peu importe la forme choisie, le document signé par le salarié doit être précis et contenir les informations suivantes :

    1. Identification du salarié : nom, prénom, date de naissance et adresse.
    2. Identification de l’employeur : nom, adresse, numéro SIRET, nom du responsable légal.
    3. Nom du projet (par exemple : réalisation de photographies des salariés pour une plaquette publicitaire, tournage d’une vidéo promotionnelle, etc.).
    4. Finalité du projet, en précisant le contexte et l’utilisation qui sera faite des images (par exemple : diffusion d’une plaquette publicitaire dans telles ou telles zones, vidéo d’un séminaire d’entreprise diffusée sur l’intranet, etc.).
    5. Support de diffusion, par exemple : site internet, presse papier, médias en ligne, chaînes de télévision, réseaux sociaux, intranet, etc.
    6. Étendue de la diffusion, notamment si elle est prévue sur internet, en précisant si elle concerne le monde entier.
    7. Durée prévue de l’exploitation des images.
    8. Mention de la rémunération éventuelle, si applicable, par exemple, dans le cas de la participation à une vidéo promotionnelle ou à une publicité.

Il est important de noter que cette autorisation est limitée à l’utilisation spécifique prévue. Si l’entreprise souhaite ultérieurement utiliser la même image à d’autres fins, elle devra à nouveau solliciter l’autorisation du salarié.

Enfin, pour des raisons de sécurité juridique et pour éviter les litiges, il est recommandé d’obtenir systématiquement le consentement écrit des salariés. Bien entendu, si un salarié refuse de donner son consentement à être photographié ou filmé, il doit être exclu des prises de vue, et il est également possible de flouter son visage sur les images pour garantir son anonymat.

Après la Fin du Contrat de Travail :

La protection de la vie privée du salarié et le respect de son droit à l’image subsistent même après la cessation de son contrat de travail. Ainsi, toute diffusion de l’image d’un ancien collaborateur nécessite également son consentement.

Il est toutefois possible que le salarié accorde son autorisation pour la diffusion continue de son image, que ce soit pendant son contrat de travail ou après son départ de l’entreprise.

2 cas de figure illustrés par une jurisprudence :

    1. Départ d’un employé sans autorisation pour une utilisation après son départ de la société (CA Chambéry, 21 avril 2009 n°08-2089 SAS Vacances ULVF c/ Chiberches). Exemple d’une Mise à Jour du Site Internet Après le Départ du Salarié : Si le nom et la photo d’un employé licencié restent sur le site internet de l’entreprise pendant une période indue après son départ, cela peut être considéré comme lui portant atteinte et donc comme un préjudice. L’employeur doit donc veiller à mettre à jour immédiatement son site internet et à obtenir l’autorisation de son ancien salarié.
    2. Départ d’un employé avec autorisation pour une utilisation prolongée après son départ de la société (Cour de cassation Soc. 18 décembre 1996 n°93-44825). Lorsqu’un salarié autorise son employeur à utiliser sa photo à des fins promotionnelles pour une période étendue, par exemple jusqu’à 10 ans après la fin des relations de travail, l’employeur n’est généralement pas tenu de verser une compensation financière au salarié pour cette autorisation.

Procédure de Retrait en Cas de Non-Respect du Droit à l’Image:

Si l’image d’un salarié est captée, diffusée ou reproduite sans son consentement préalable, plusieurs étapes peuvent être suivies pour résoudre la situation.

1. Règlement à l’Amiable : La première démarche consiste à tenter de résoudre la situation à l’amiable en contactant la personne ou l’entreprise responsable de la capture, de la diffusion ou de la reproduction de l’image. Une discussion ou une négociation peut permettre de résoudre le différend.

2. Recours Juridique : Si la partie responsable refuse de retirer l’image litigieuse, il est possible d’engager une procédure judiciaire pour obtenir le retrait de cette image. Deux options s’offrent alors :

    • Porter Plainte : Une plainte peut être déposée contre la personne ayant diffusé l’image sans consentement, que ce soit auprès du commissariat ou par courrier.
    • Juge des Référés : Dans des cas graves nécessitant une action rapide, il est possible de saisir un juge des référés. Cette procédure d’urgence intervient dans un délai de 48 heures. Pour l’initier, il faut démontrer l’atteinte à un droit fondamental, comme le droit au respect de la vie privée, ainsi que la nécessité de mesures d’urgence. Le juge des référés prendra des mesures provisoires en attendant une décision judiciaire définitive.

Conclusion

En conclusion, le respect du droit à l’image des salariés est essentiel, que ce soit pendant leur emploi ou après leur départ de l’entreprise. C’est un facteur clef de succès pour bien organiser une séance photo d’entreprise. Obtenir un consentement explicite et savoir comment réagir en cas de non-respect de ce droit sont des aspects cruciaux de la gestion des ressources humaines et de la protection de la vie privée des salariés.

Et ce avant un shooting corporate, afin de bien maitriser la diffusion des images que vous aurez ainsi contribué à créer. Une question? N’hésitez pas à nous contacter !

Avis de Non-Responsabilité – Informations à Titre Indicatif

Les informations fournies dans cet article sont destinées à des fins purement indicatives et éducatives. Nous tenons à souligner que nous ne sommes pas des avocats, et les informations présentées ici ne constituent en aucun cas un conseil juridique professionnel.

Bien que nous nous efforcions de fournir des informations précises et à jour, nous ne pouvons garantir ni l’exhaustivité ni l’exactitude de ces informations. Les lois et règlementations juridiques peuvent varier en fonction de la juridiction, évoluer avec le temps et dépendre de circonstances individuelles.

Si vous avez besoin de conseils juridiques spécifiques ou si vous êtes confronté à des questions légales, nous vous encourageons vivement à consulter un avocat ou un professionnel du droit qualifié. Un avocat pourra examiner votre situation particulière, vous fournir des conseils juridiques appropriés et vous guider dans le respect des lois et règlementations applicables. L’utilisation des informations contenues dans cet article se fait à vos propres risques, et nous déclinons toute responsabilité pour tout dommage ou préjudice pouvant résulter de son utilisation. Vous êtes responsable de la prise de décisions éclairées en matière légale, en consultant un avocat ou un expert en droit en cas de besoin.

En utilisant cet article, vous acceptez ces termes et conditions d’avis de non-responsabilité.

Sources :

De la contrainte,
nait la créativité

c’est notre motto,
notre art de travailler.

Rétines, qui
sommes-nous ?

Nous sommes une équipe de photographes professionnels réunis au sein de l’agence Rétines, chacun apportant sa spécialité et son expertise unique.

Sur notre blog, nous partageons conseils, astuces et connaissances, en combinant savoir-faire technique, sensibilité artistique et surtout notre expérience.

Partager cet article

Ils nous font confiance :